Back to top

L'inspection professionnelle, un passage obligé qui se prépare


Catégorie(s) : Inspection

Photo: iStock

L’Ordre a opéré un changement majeur en 2013 afin de mieux vérifier l’exercice de la profession chez les travailleurs sociaux et en 2016 pour les thérapeutes conjugaux. Depuis, plus de 2800 membres ont été inspectés. La collaboration de tous a été exceptionnelle et l’apprivoisement au virage numérique a été réussi, malgré les craintes et les embûches rencontrées.

Nous savons tous que le système professionnel québécois a été créé afin que les professionnels possèdent les compétences nécessaires. Ainsi, entre autres choses, l’État confie aux ordres le mandat de procéder à l’inspection de leurs membres : «L’Ordre surveille l’exercice de la profession chez ses membres, notamment au moyen d’inspections professionnelles. Le comité d’inspection procède principalement à la vérification de la qualité des services du professionnel. Il peut recommander au conseil d’administration d’imposer à un membre un stage, un cours de perfectionnement ou encore la limitation de son droit d’exercice.»

Pour l’exercice financier 2015-16, les administrateurs de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec ont fixé à 1000 le nombre de membres devant être soumis à l’inspection professionnelle chaque année. Une cible ambitieuse, certes, mais pourtant réaliste, depuis que nous avons mis en place le portail d’inspection qui facilite le processus en faisant en sorte, notamment, que l’ensemble de l’opération se fait en ligne et à distance, évitant ainsi aux inspecteurs d’avoir à se déplacer : économies de coûts, gains en efficacité, délais plus longs pour remplir le questionnaire d’auto-évaluation  (huit semaines).

Comment s’en tire la majorité des membres inspectés?

Trois résultats sont possibles au terme d’une inspection. Voici une moyenne des résultats pour les trois dernières années (2013-14, 2014-15, 2015-16) :

1

Répond aux exigences 

37,9%

2

Répond en partie aux exigences 

60,9%

3

Ne répond pas aux exigences 

1,2%

 

Donc, 98% des membres répondent complètement ou en partie aux exigences, ce qui est excellent et qui démontre bien leur professionnalisme et leur rigueur.

Comment se préparer à l’inspection?

L’Ordre a développé certains outils pour permettre aux détenteurs de permis (T.S. ou T.C.F.) de bien se préparer dès qu’ils reçoivent le courriel du portail d’inspection les informant qu’ils seront inspectés (la sélection se fait par ordre alphabétique; présentement, nous en sommes à la lettre «D»).

«Je recommande aux membres de lire attentivement le questionnaire d’auto-évaluation qu’il trouveront sur le site Internet de l’Ordre», nous confie le responsable de l’inspection, Jean-Yves Rheault, T.S. «Ils y trouveront tous les renseignements nécessaires pour bien se préparer. Cela dit, s’il subsiste des questions, je les invite à communiquer avec nous et c’est avec plaisir que nous les renseignerons et les accompagnerons».

En terminant, Jean-Yves Rheault tient à rendre hommage aux bénévoles membres du Comité d’inspection pour leur dévouement et leur professionnalisme.

Concrètement, que fait l’inspecteur lorsqu’il se penche sur le dossier?

Josée Mirabella, T.S., est inspectrice à l’Ordre depuis 32 ans ce qui en fait la doyenne, à l’OTSTCFQ, et probablement à l’échelle du système professionnel. Elle possède à son crédit plus de 1300 inspections, elle sait donc de quoi elle parle!

Mme Mirabella a bien voulu nous expliquer en quoi consiste son travail dans une courte vidéo que nous avons réalisée récemment et que nous vous invitons à visionner:

 

[1] Tiré du site Internet de l’Office des professions du Québec : http://www.opq.gouv.qc.ca/ordres-professionnels/

- - -
| 2551
Partager

Autres articles qui pourraient vous intéresser:

Pour réaffirmer la rigueur, la complexité et l’importance de la profession pour la population.